DES ZONES DE VERBALISATION PAR CAMÉRAS À VÉLIZY-VILLACOUBLAY

Vidéo-verbalisation à Vélizy-Villacoublay.
Vidéo-verbalisation à Vélizy-Villacoublay.

Une centaine de caméras reliées au centre de supervision urbaine (CSU) de Vélizy-Villacoublay sont susceptibles d’être actives pour verbaliser certaines infractions.*

 

Les zones de vidéo-verbalisation sont signalées avec des panneaux spécifiques pour indiquer la mise en œuvre de celle-ci. Comme par exemple rue Grange Dame-Rose ou un panneau vous avertit que vous entrez dans une zone de verbalisation par caméras.

Comment fonctionne la vidéo-verbalisation ?

L’opérateur vidéo-protection chargé de la surveillance par vidéo-verbalisation constate une infraction* sur l’un des écrans du centre de contrôle.

 

Deux à trois clichés du véhicule ou de son conducteur sont capturés afin de constituer des preuves de l’infraction.

Un procès-verbal dématérialisé est dressé afin de déterminer le contexte et de prouver l’existence de l’infraction.

Toutes les informations consécutives à l’infraction sont transmises via un télé-service au Centre National de Traitement (CNT).

Le CNT recherche le titulaire de la certification du véhicule en infraction dans le fichier des enregistrements au Système d’Immatriculation des Véhicules (SIV).

Un avis de contravention est édité puis expédié par voie postale au domicile du titulaire du certificat d’immatriculation.

Dès réception, le contrevenant dispose de deux options : payer l’amende forfaitaire ou contester l’infraction.

* Retrouvez ci-dessous la liste de toutes les infractions routières qui peuvent être constatées par la vidéo-surveillance :

• Le non-respect de l’arrêt imposé par un feu tricolore ou un panneau stop.

• Le dépassement de la vitesse maximale autorisée.

• Le non-respect des distances de sécurité entre les véhicules.

• La circulation dans des voies et chaussées réservées au bus et au taxi.

• Le non-port de la ceinture de sécurité.

• L’utilisation du téléphone portable à la main.

• L’utilisation des bandes d’arrêt d’urgences pour circuler, s’arrêter et stationner.

• Le chevauchement et le franchissement des lignes blanches continues.

• Les dépassements dangereux et interdits.

• Le franchissement des limites des sas vélos.

• Le non-port du casque du conducteur ou du passager sur les deux-roues motorisés.

 • Le défaut d’assurance.

Par Emmanuel Boullier

Publié le 17 mai 2021


Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Clavieres (vendredi, 21 mai 2021 22:41)

    Bonjour,
    Un conducteur a brûlé un feu rouge à la sortie du ikea .
    Il y a une caméra au dessus du feu.
    Le conducteur refuse de signer le constat.
    Cela s est passé vendredi vers 13h 55 et 14h15. Il s agit d une fiat 500 noire
    Pour plus de renseignements, vous pouvez me contacter