UN PEU D’IRLANDE À VÉLIZY POUR LA SAINT-PATRICK

Saint Patrick.
Saint Patrick.

La fête de la Saint-Patrick, célébrée le 17 mars, est une fête chrétienne irlandaise où l'on célèbre Saint Patrick, le saint patron de l'Irlande, mais aussi la christianisation de l'Irlande. Contrairement à une croyance populaire répandue, notamment à cause d'un phénomène de simplification de la part des étrangers et des médias, la Saint Patrick n'est pas la fête nationale irlandaise. L'État d'Irlande ne possède pas de fête nationale au sens propre du terme (comme le 14 juillet en France, décrété par l'État français en 1880 et qui célèbre la Nation).

Saint-Patrick prêche devant un roi.
Saint-Patrick prêche devant un roi.

Saint-Patrick, évangélisateur de l'Irlande

Selon la légende, Saint-Patrick (de son vrai nom Maewyn Succat) serait né en Écosse vers 385. Il aurait été enlevé à l'âge de 16 ans par des pirates et emmené en Ulster. Il fut ensuite vendu comme esclave à un druide irlandais qui le fit berger pendant six ans.

 

Il découvrit la religion chrétienne dont il devient vite un fervent pratiquant. Après avoir fait un rêve dans lequel il rencontra Dieu, il s'échappa et s'enfuit en Angleterre où il devint prêtre. Il compléta son éducation religieuse en France, notamment au monastère de Saint Honorat près de Cannes.

 

Le pape Célestin lui demanda en 432 de retourner en Irlande dans le but de convertir les irlandais, jusque-là païens et proches des druides. Il parcourut alors le pays pour initier la construction de monastères, d’églises et d’écoles, et pour former d’autres croyants (notamment les rois irlandais).

 

Par la suite, il fut nommé évêque et fonda son propre évêché à Armagh (Irlande du Nord). Il mourut le 17 mars 461 dans une Irlande majoritairement chrétienne. Son rôle dans la vie religieuse irlandaise est si grand qu'on commémore le jour de sa mort tous les ans, le 17 mars.

Le trèfle, un symbole religieux et national

Planche botanique du trèfle.
Planche botanique du trèfle.

La légende raconte que le trèfle à 3 feuilles aurait été utilisé par Saint-Patrick lors de sa mission d’évangélisation de l’Irlande. Alors que celui-ci tentait de convertir le roi Aengus à la cause chrétienne dans le centre religieux de Caiseal, Saint Patrick eut l’idée de se servir d’un trèfle à 3 feuilles pour illustrer la Sainte Trinité.

 

D’après lui, chaque feuille représente une entité : le Père, le Fils, et le Saint-Esprit. Le trèfle dans son ensemble, représente Dieu, ce qui permet d’expliquer que Dieu est présent en 3 personnes (Triur i n-Aon en gaélique : “trois personnes en un”). Cette illustration se répandit dans toute l’Irlande, et l’on associa très rapidement cette plante à Saint-Patrick, puis à l’Irlande entière.

Livre de Kells, folio 114r
Livre de Kells, folio 114r.

De nombreuses croix celtiques portèrent dès lors des gravures représentant des trèfles, et le célèbre Book of Kells contient d’innombrables enluminures représentant cette plante.

 

Au fil des siècles, le trèfle fut si populaire en Irlande, que les britanniques commencèrent à surnommer l’Irlande par le nom « Shamrogshire », qui signifie « Shamrockie », un terme visiblement moqueur et péjoratif. De nos jours, le trèfle est toujours un haut symbole de l’identité nationale irlandaise. Il représente l’Irlande, Saint-Patrick, son paysage sauvage, ainsi que la conversion de l’île au christianisme.

 

La légende de Saint-Patrick raconte qu'il aurait chassé tous les serpents du pays, en les faisant tomber d'une falaise. Il faut plutôt voir ce fait comme une métaphore de sa victoire dans la conversion au christianisme face aux croyances païennes.

Une fête religieuse devenue un marqueur de l'identité Irlandaise

Au XVIIe siècle, l'Église catholique la reconnut comme fête religieuse et le pape Urbain VIII l'intégra au calendrier chrétien en 1631. Bien que la Saint-Patrick se déroule pendant le Carême, il est accepté de rompre le jeûne pour la fête.

 

Le 17 mars, il est de coutume pour les Irlandais de porter fièrement le trèfle, qu’il soit peint sur une joue, ou cousu sur des vêtements folkloriques…


Chaque année, la fête de la Saint-Patrick traverse les frontières pour être fêtée un peu partout dans le monde… Que vous soyez en Irlande, ou à New York, à Toronto, Sydney ou Vélizy-Villacoublay, il existe toujours un endroit pour célébrer l’événement ! Et quoi de mieux que de rendre hommage à cette fête irlandaise en musique. C’est ce que nous propose le groupe CELTIC WHIRL avec un concert ce dimanche 18 mars, à partir de 16 heures, au Centre Maurice Ravel de Vélizy-Villacoublay.

CELTIC WHIRL - 18 mars 2018.
CELTIC WHIRL - 18 mars 2018.

Concert du CELTIC WHIRL pour la Saint-Patrick.

(En première partie les « High 4 Tune » puis concert du Celtic Whirl).

 

Tarifs : 14 euros / 10 euros (tarif réduit moins de 16 ans).

Réservez vos places 

 

Restauration rapide sur place : Crêpes, gâteau breton, cidre, bière, soft drink sur place...

 

Centre Maurice Ravel25 avenue Louis Breguet78140 Vélizy-Villacoublay

À cette occasion aura lieu la sortie officielle du premier album

du groupe CELTIC WHIRL titré « ORIGINES ».

Celtic Whirl - Teaser - Album Origines

Emmanuelle Garcia : Violon

Olivier Depaix : Whistles, Repipes

Gill's Boulay : Guitares, Piano


Écrire commentaire

Commentaires: 0